Accueil » Blog » DISRUPTIF, DISRUP-QUOI ?

DISRUPTIF, DISRUP-QUOI ?

photo disruptif

Définition de disruptif

Est-ce que vous avez vous aussi un mot qui vous sort par les trous de nez, qui vous agace et que malheureusement vous entendez à tout va ? Depuis quelques mois, ce mot sort de la bouche de tous les marketeurs, les communicants « in », Linkedin en déborde et je n’en peux plus de l’avoir en tête !!! Comme une mélodie qui tourne en boucle à longueur de journée. La solution pour s’en défaire ? En parler ! Alors… pourquoi utilise-t-on autant le mot « disruptif » ?

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Tout d’abord une petite définition… Disruptif se dit historiquement de la décharge électrique qui éclate avec étincelle, ou ce qui tend à une rupture. Voilà… Mais pourquoi est-il utilisé chez tous les marketeurs-in’ depuis quelques temps ?

Nous devons son arrivée en marketing à un certain Jean-Marie Dru, publicitaire dans les années 90, et ce terme n’en finit plus de revenir ! Globalement, être disruptif, c’est être preum’s dans son domaine, apporter une rupture avec l’existant, devenir incontournable. Être disruptif, c’est trouver de nouvelles idées et de nouveaux moyens de communication. Être disruptif, c’est être le preum’s donc. Le seul, sans concurrent et créer ainsi une nouvelle demande (c’est pas si mal en fait 😅!).

Aujourd’hui, pas une réunion, pas un brief sans que ce mot n’apparaisse et ce, quel que soit le service concerné : le commercial, la communication, le marketing, voire les services généraux. Chouette ou insupportable, c’est selon. S’il s’agit de votre collègue Jean-Kévin (JK), jeune DA plein d’ambitions – et de clichés – il est probable qu’une irrépressible envie de désolidariser sa tête du reste de son corps vous traverse l’esprit à l’apparition du 2e disruptif. Nous ne sommes pas là pour juger…

Donc être disruptif c’est rompre avec les anciens schémas, arriver là où personne ne nous attend. Certains y arrivent à merveille, avec souffle nouveau, joie, plaisir et instinct. Et d’autres le tentent, avec plus de peine, de maladresse et de labeur. On ne les nommera pas 😉. À défaut d’être plaisant ou amusant, cela peut vite devenir irritant. À vouloir absolument l’être, on peut facilement engendrer l’effet inverse, surtout si cela se fait sans âme et sans conviction. Sans étincelle et sans éclat, ce mot devient vide de sens et n’est-ce pas alors qu’il devient vraiment insupportable ?

Au final je crois que je m’y suis habituée à ce disruptif… Je dois dire que je l’aime bien en fait ! Sans doutes parce que sous certains aspects je m’y retrouve, et que j’aime cette culture de l’innovation.

Vous souhaitez vous démarquer avec conviction, créer l’étincelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.